Quels sont les véritables symboles de Barcelone ?

Si vous avez la chance de visiter Barcelone, je vous recommande de passer au delà de son côté superficiel et touristique et de vous intéresser davantage à sa culture et à ses habitants. En effet, les Catalans sont très fiers de leur identité, qui passe notamment par les symboles qui la représentent.

Vous voulez ramener un tee-shirt souvenir de Barcelone ? N’achetez surtout pas celui qui représente un taureau ! Les Catalans ne s’identifient pas du tout à lui. En effet, les corridas sont interdites ici depuis 2012 alors que dans le reste de l’Espagne elles font partie du patrimoine culturel. Le taureau est l’emblème de l’Espagne, mais pas de celui de la Catalogne qui a préféré l’âne pour la représenter comme symbole d’opposition et d’entêtement. C’est pourquoi l’âne est devenu l’autocollant le plus répandu à l’arrière des voitures Catalanes 😉

582031
L’âne: fier représentant des catalans

Pourquoi l’âne ? Car celui-ci est une race autochtone catalane en voie de disparition (il n’en reste que quelques centaines). Selon l’écrivain Miquel Pairoli c’est symbole national pertinent car « il en reste peu, il a un caractère travailleur, têtu et il est habitué à recevoir des coups de bâtons »:-).

Vous voulez déguster une boisson local à Barcelone ? Fuyez la sangria !

Il existe de nombreux bars et bodegas typiques et chaleureuses qui vous feront découvrir le Vermouth, la boisson alcoolisée locale. Ici, surtout le week-end, il est habituel que des groupes d’amis ou familles se retrouvent avant le déjeuner pour l’apéritif, également appelé Vermouth.

Un typique verre de vermouth
Un verre de vermouth
Tapas et vermouth
Tapas et vermouth

En quoi consiste alors un apéritif typique Barcelonais ?

D’un verre de Vermouth, d’olives, de poisson ou coquillages en conserve (anchois, moules, poulpe), de fromage et de charcuterie. En effet, le Vermouth s’accompagne toujours de tapas froides.

20160222_115355_HDROn trouve encore à Barcelone, particulièrement sur les sites touristiques, des vendeurs de chapeaux mexicains (heureusement de moins en moins nombreux). Certains visiteurs les portent encore ou les rapportent comme souvenir chez eux, sûrement comme signe d’exotisme. Il est vrai que le Mexique fut une colonie espagnole entre 1521 et 1821 mais, comme son nom l’indique, le chapeau mexicain n’est absolument pas typique d’ici. A part déranger les autres voyageurs dans l’avion de retour à cause de sa grande taille ou dissimuler un trop plein d’alcool ingurgité sur place, il ne sert pas à grand chose d’autre:-). De passage à Barcelone, vous voulez porter le chapeau local ? Achetez plutôt le bonnet catalan « barretina catalana ». Et vous gagnerez une place dans le cœur des Barcelonais !

 

Article rédigé par Olivia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s